Le pays du ciel vivant

Je suis fascinée par l’effet que me procure les espaces qui m’entourent. En Saskatchewan, on est réduit à une immense simplicité où les dimensions du paysage sont épiques – plus grandes que la vie. Il y a une relation singulière entre moi et les lieux regroupés sous cet horizon qui suscite ma curiosité… par moments, c’est l’horizon tout court qui impressionne. Le slogan sur nos plaques d’immatriculation est trop parfait : Le pays du ciel vivant.

Si tu as déjà assisté à mon spectacle, tu as sans doute entendu au sujet de ma mère pour qui, prendre des photos est rendu une obsession. En fait, le mot obsession n’est pas le meilleur pour qualifier sa passion. Il suffit de dire qu’elle en a pris sans doute plusieurs centaines. Et mon père, l’homme patient de notre vie, est souvent son chauffeur qui la conduit sur les routes de gravel et de terre, parfois recouverts de neige, pour suivre la lumière du jour et prendre les photos du meilleur spot.

J’ai voudrais partager quelques unes, certaines prises au chalet familial au lac Wakaw:

...tout ça pour inspirer une chanson: Le pays du ciel vivant