Prix de la musique folk canadiens

Je passe beaucoup de temps en Alberta ce mois-ci! D'ailleurs, je viens de passer la fin de semaine à Calgary pour les Prix de la musique folk canadiens où j'étais en nomination dans la catégorie de l'Auteur-compositeur francophone de l'année. Je n'ai pas remporté le prix (bravo Danny Placard qui l'a remporté!!) MAIS j'ai eu l'occasion de découvrir la communauté canadienne de la musique folk canadienne, et surtout, l'importante communauté folk de Calgary. J'étais complètement sous le charme! Saviez-vous qu'il existent 8 clubs de musique folk à Calgary?? Saviez-vous que plusieurs d'entre eux survivent grâce aux abonnements des membres?? J’ai rencontré Bruce, un membre du club Saturday Night Special qui m'a informée qu'il y a une liste d'attente de quatre ans pour obtenir une adhésion au club! La plupart des clubs existent depuis les années 1970s et offrent une programmation annuelle durant laquelle un spectacle est présenté par mois (en moyenne) entre septembre et avril. Ça, c’est tellement cool!

Je décris l’ambiance : il est important de comprendre que ces clubs sont fondés sur une philosophie communautaire à laquelle s’inscrit la musique. Ce n’est donc pas la musique qui fait venir la communauté, mais l’inverse. Les shows sont présentés dans une salle communautaire où de longues tables sont installées perpendiculairement à la scène. Certains membres arrivent deux heures à l’avance pour réserver leur place préférée dans la salle (quel enthousiasme!!). Les gens amènent une collation ou peuvent acheter de la nourriture ou des boissons alcoolisés sur place. Le résultat : un public SUPER ouvert, attentif, participatif. Résultat secondaire : une superbe ambiance pour l’artiste.

Il paraît qu’un certain pourcentage de billets est réservé aux non-membres, mais ils sont souvent vendus bien à l’avance. Si vous pouvez vous en procurer, je vous conseille fortement de vivre cette expérience!

Montréal, la bête sexy

Je dois porter attention – Montréal me séduit.

J’y ai présenté une vitrine chez Casa del Popolo le 28 octobre dernier. C’était un évènement organisé par le programme de musique francophone de Manitoba Music durant lequel quatre artistes francophone de l’Ouest présentaient leur show à des gens de l’industrie à Montréal: labels, agent, gérants.. toute le kit. J’ai fait de superbes rencontres. Chapeau à Joël Couture – le chargé du programme qui a fait un super travail! 

Par la suite, j'ai eu l'occasion de travailler des nouvelles chansons en studio avec Marc Pérusse (qui vient de gagner un Félix - Réalisateur de l'année avec Serge Fiori!). Holy smokers - quelle expérience! 

Marc Pérusse est un coeur... et si humble! Son approche en studio est très intuitive - il laisser parler les chansons: on essaye des affaires, on les enregistre, on fait le tri, on s'inspire des meilleures idées et tranquillement, tout tombe en place. Le plus surprenant là-dedans c'est le fait qu'on n'a même pas travailler avec un batteur ni un bassiste! Contrairement à toutes mes autres expériences de studio, Marc ajoute la section rhythmique à la fin - après les "overdubs", les takes vocales, tout. Il part de la chanson: voix et guitare (ou voix et piano) et trouve une façon de servir la chanson pour que le produit final coule de source. Je me sentais enfin connectée avec moi-même et mes chansons. Je suis rentrée en Saskatchewan avec des larmes de joie aux yeux...je devrais plutôt avouer que j'ai pleuré des larmes de joie à quelques reprises la semaine dernière. C'était magique. 

Une autre bête sexy chez les Studios Piccolo: un piano Steinway

Une autre bête sexy chez les Studios Piccolo: un piano Steinway

** J'aimerais souligner l'appui financier de Creative Saskatchewan qui m'a aidé à faire la vitrine et l'appui financier du Conseil culturel fransaskois qui a rendu la collaboration avec Marc Pérusse possible. MERCI MERCI MERCI!! 

Je vous présente M. Lucien Gagnon!

Ponteix est comme plusieurs villages fransaskois : tranquille, paisible, population vieillissante, etc. Un endroit où les traces de l’héritage francophone sont visibles un peu partout : les noms des rues, de l’église, etc.

J’y ai passé deux jours à la fin juin et on m’a hébergée dans un appartement meublé chez Bridges – une résidence pour les personnes âgées. Mon voisin était Lucien Gagnon. À 80 ans, il passe les journées ensoleillées assis dehors sur une chaise en plastique à regarder le trafic et à jouer de la musique à bouche. C’est là, d’ailleurs, où il m’a accueilli avec un gigantesque sourire: « J’ai une voisine!! » il m’a dit en me rencontrant… j’ai senti sa déception après que je lui ai expliqué que j’y serai que pour deux soirs, mais un bonheur tout de même de pouvoir jaser avec quelqu’un.

J’ai sorti ma guitare pour jammer avec lui, mais comme il s’essouffle rapidement, après quelques chansons il m’a invitée dans son appart pour me montrer ses œuvres d’art.  Son showcase était plein de bébelles fabriquées de matériaux recyclés.

Lucien Gagnon avec son téléphone en bouteilles de bière

Lucien Gagnon avec son téléphone en bouteilles de bière

La première qu'il m'a montré est une sorte de vieux téléphone faite en bouteille de bière. L’aluminium semblait être son médium préféré. Il passait des heures à découper, courber et façonner des boîtes de conserves pour créer des cadres de photos, des plumes, des chandeliers, des objets religieux, etc. Par la suite, il décore ses œuvres en utilisant des crayons de couleurs, de la colle à paillette, des billes en plastique ou n’importe quoi qui fait ‘joli’. Il m’a raconté que sa femme (maintenant décédée) portait parfois une de ses plumes en aluminium dans son chapeau. C’est cute à mort.

L’arthrite lui empêche d’en faire aujourd’hui, mais il vend parfois ses oeuvres (valeur totale vendue de 700$ jusqu’à date). Il est très fier de son travail et adore raconter l'histoire associée à chaque oeuvre (of course!).

Cage d'oiseau faite d'une bouteille de 7Up

Cage d'oiseau faite d'une bouteille de 7Up

Il m’a raconté que son ami lui donnait des sacs de poubelle pleins de contenants d’aluminium pour ses œuvres. L’ami en question travaillait au pénitencier à Prince Albert où il ramassait les boîtes de conserve en aluminium de la cuisine. 

Oeuvre d'art

Oeuvre d'art

Il fabrique aussi des objets en bois – notamment une petite table de chevet sur laquelle sa femme mettait des fleures. Il dit avoir ajouté une marqueterie de marbre sur la table (par cela il veut plutôt dire qu’il colle des billes en verre en périmètre sur le dessus). Il m’a expliqué ça en anglais : « marble inlay ». 

Cadre de photo

Cadre de photo

À la fin d’une bière, il m’a donné un de ses objets.  En échange, je lui ai offert un de mes albums. Il était si ému qu’il avait les larmes aux yeux… et moi aussi peu après. Ce fut un beau rappel de la beauté d'une simple rencontre humaine. Il faut prendre le temps de créer ces liens, de visiter.

Si jamais vous êtes de passage à Ponteix, je vous conseille fortement d’aller lui rendre visite. M. Gagnon habite le #3… et il passe ses après-midi sur le perron en jouant la musique à bouche.

Un article publié dans le Prince Albert Daily Herald en 1982

Un article publié dans le Prince Albert Daily Herald en 1982

Playlist pour une soirée d'été tranquille

Depuis quelques semaines, je réalise jusqu’à quel point j’apprécie être travailleuse autonome. Tant que j’ai accès à Internet, je peux travailler de n’importe-où. Dernièrement, mon bureau est au chalet de ma famille à une heure de la ville.

Comment ne pas être séduite au lac quand je peux admirer cette vue quotidiennement?

La vue du bureau!

La vue du bureau!

Les jours sont simples : je travaille pendant un boute… je me baigne dans le lac.  Je travaille un autre boute… je visite avec de la famille (tous mes oncles et tantes (et cousins!) du côté Normand ont des chalets au lac). C’est la belle vie!

Je voulais partager un p’tit moment de mon quotidien pour vous donner l’occasion de vivre ça dans votre coin du pays. Je partage une liste de chansons qui accompagnent parfaitement une belle soirée en été. Je vous conseille un verre de vin blanc (pas trop sucré!). Couché de soleil droit devant. Pas de moustiques. Contemplation intérieure.

Lay My Burden Down, Aiofe O’Donovan 

Saisons, Rose

Honey Honey, Feist

Kingston, The Good Lovelies

Waters of March (Aguas de Marco), Antonio Carlos Jobim

Rêver mieux, Daniel Bélanger

Nitassinan, Florent Vollant

Aquarium, Me’Shell Ndegéocello

Tokyo, Nadia Gaudet

Last Train Home, Pat Metheny (or his entire One Quite Night album!)

Is Anything Wrong, Lhasa de Sela

Song to a Fox, Rachel Sermanni

Carried Away, Peter Katz

Drink My Rivers, Andy Shauf

Ooh, Belle, The Barr Brothers

Greenhouse, The Bros. Landreth

Dreams, Fleetwood Mac

Patio Lanterns, Kim Mitchell

Une photo prises par ma mère. C'est mon ptit frère sur le quai.

Une photo prises par ma mère. C'est mon ptit frère sur le quai.

Le grand Nord!

Avez-vous déjà visité le Yukon? Sinon, c'est le temps de partir en voyage! Le rythme de la vie dans le Nord est paisible, les gens sont chaleureux et la vue, spectaculaire...constamment. Le slogan du territoire explique mieux: "Plus grand que nature". 

J'ai passé cinq jours dans le Grand Nord pour jouer quelques spectacles notamment dans le cadre du Atlin Arts & Music Festival situé dans un petit village près d’un lac, entouré de montagne. Beauté totale. En plus, le festival est un trésor : super belle programmation, bénévoles dévoués, ambiance agréable pour jeunes et moins jeunes. J’ai vraiment aimé les ateliers offerts par les autres artistes (en particulier, celui offert par David Bidini. Ce sont de vrais ateliers- pas juste des jams comme dans plusieurs festivals folk). L’éléments des arts visuel et du cinéma ajoutent toute une autre couleur et dynamique au festival – une vraie célébration de l’art et de la culture.

Sur la liste des highlights se retrouvent le couple hyper généreux qui m’a hébergée (merci Chris et Stewart!), la bouffe pour les artistes (meilleurs repas de festival à vie, hands down!), les shows intimes avec un public ouvert et très franco (yé!) et la pièce de résistance – la co-écriture d’une chanson avec des jeunes de la région (4 à 9 ans).

Bodybuilder

Bodybuilder

J'amène toujours des photos et illustrations quand j'offre des ateliers d'écriture de chansons avec des jeunes. Ils ont choisi celle d'un bodybuilder. La toute est cute à mort! Vous pouvez l'écouter ici: 

D'ailleurs, j'ai tellement adoré mon expérience avec ces jeunes que je leur ai invités sur scène pour interpréter la chanson durant mon show. C'était pas mal awesome. 

Évidemment, qui dit Yukon dit activités en pleine air et jours sans fin...sublime! 

La rivière yukonnaise

La rivière yukonnaise

Le soleil de minuit

Le soleil de minuit

Le mois prochain, je visiterai le Manitoba à quelques reprises. 

à + les amis! 


Balade à Toronto

« Silence partoouut! »
« Frame » - caméra 1
« Frame » - caméra 2
« Action! »

Je viens de passer les derniers jours à Toronto. Les productions Machine Gum m’ont invitée à participer au tournage d’une émission de télévision qui sera diffusée sur la chaine UNIS à partir du mois de septembre. Le but de l’émission c’est de faire découvrir les artistes francophones de la relève de partout au Canada. En même temps, on fait découvrir la ville de Toronto à ces artistes – d’où le nom de l’émission : Balade à Toronto.

L’expérience de réaliser des émissions de télévision m’a toujours fascinée. En fait, c’est pas mal incroyable de voir le montant de travail (et le nombre de personne) que ça prends pour réaliser une émission. Nous avons tourné des images pendant deux jours pour réaliser une émission d’une demi-heure. La première journée était en studio pour enregistrer 5 chansons « live off the floor ».

Jour 1, Mes vêtements par  Farminista.com

Jour 1, Mes vêtements par Farminista.com

C’était ma partie préférée et me rappelait les fois où j’ai enregistré des vidéoclips. J’aime le défi de feeler l’émotion de l’interprétation (pour vrai) avec des caméras dans la face!

Dans ta face!

Dans ta face!

C’était plus tough pour moi le deuxième jour quand on m’a fait visiter plusieurs endroits à Toronto. Pourtant, j’avais moins de travail à faire : je devais littéralement me promener d’un point A à un point B. Mon côté timide et introverti a été mis à l’épreuve et j’ai développé une sorte de conscience de soi hyper sensible – provoqué sans doutes par le fait de me promener dans la rue avec une équipe technique qui me suivait (ou qui me procédait) : Je marche-tu tout croche? Oh God, mes cheveux s’envolent partout dans le vent! Oh man, je viens de compter une blague inappropriée! Est-ce que je viens de dire quelque chose niaiseuse… ah man, je raconte rien d’intéressant! Christian Kongawi (le percussionniste qui m’a accompagnée) n’a pas eu le même problème … du tout!

Nous avons visité Jet Fuel, un de mes cafés préférés à Toronto, on a dégusté un cornet de crème glacée sur l’Isle Whards et avons fait le tour du cartier Kensington (mon p’tit cœur thrift a sourit!).

Anywhoo, c’était awesome! J’ai hâte d’écouter l’émission!

Normal.dotm 
 0 
 0 
 1 
 17 
 101 
 Alexis Normand 
 1 
 1 
 124 
 12.0 
  
  
 
  
    
  
 0 
 false 
 
 
 18 pt 
 18 pt 
 0 
 0 
 
 false 
 false 
 false 
 
  
  
  
  
  
 
  
    
  
  
   
 
 /* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
	{mso-style-name:"Table Normal";
	mso-tstyle-rowband-size:0;
	mso-tstyle-colband-size:0;
	mso-style-noshow:yes;
	mso-style-parent:"";
	mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
	mso-para-margin:0cm;
	mso-para-margin-bottom:.0001pt;
	mso-pagination:widow-orphan;
	font-size:10.0pt;
	font-family:"Times New Roman";
	mso-fareast-language:JA;}
 
     Superbe équipe de tournage de Machine Gum Productions! Mon outfit par Farminista.com. Mon collier par  Soulfarijewelry.com

Superbe équipe de tournage de Machine Gum Productions! Mon outfit par Farminista.com. Mon collier par Soulfarijewelry.com

Un p'tit teaser de l'émission ici: 

Enregistrement avec les 300 élèves de l'École française de Saskatoon

L’École Française de Saskatoon m’a invitée à venir dans leur école pour écrire une chanson thème avec leurs élèves. La chanson parle des croyances selon lesquelles l’école fonctionne pour mieux vivre en communauté : la gentillesse, l’apprentissage, le respect et la sécurité.

J’ai visité l’école 5 fois avant de faire l’enregistrement et TOUS les élèves étaient impliqués : les élèves de la 3e à la 8e année ont écris les paroles; les 7e et 8e ont composé la mélodie, choisi le groove et la suite d’accords; les 6e ont chanté et joué la percussion; les 5e ont chanté et joué le ukulélé, les 3e et 4e ont chanté et joué la flûte à bec; et les M à 2 ont chanté… 300 élèves dans le gymnase pour enregistrer leur composition - c’était une expérience formidable!

 

J’adore monter des projets comme celui-ci (surtout avec le personnel SUPER encourageant de cette école) car ils me rappellent l’importance de la dimension communautaire dans la vie des jeunes. Je crois que les élèves ont réellement sentis comme s’ils contribuaient à quelque chose plus grand qu’eux. C'était le fun pour moi de voir qu'ils ont développé un peu plus leur sens d’appartenance à leur communauté ainsi que leur fierté scolaire.

L’enthousiasme des jeunes est complètement contagieux!

Nouvelles dates entre Vancouver et Halifax!

J'ai SUPER hâte de prendre la route cette semaine pour entamer une série de spectacles qui m'amènera entre Vancouver et Halifax. En plus, une bonne partie des shows seront en plateau double avec mon ami Raphaël Freynet

20 février: Calgary, AB (Wine-ohs)
28 février: Vancouver, CB (Festival du bois)
6 mars: Edmonton, AB (Jefferey's Café) avec Raphaël Freynet
7 mars: Saskatoon, SK (Village Guitar & amp) avec Raphaël Freynet
9 mars: Montréal, QB (Verre Bouteille) avec Raphaël Freynet
11 mars: Edmundston, NB (Le vieux poele pub) avec Raphaël Freynet
12 mars: Moncton, NB (Plan B) avec Raphaël Freynet
13 mars: Halifax, NÉ (Company House) avec Raphaël Freynet
14 mars: Caraquet, NB (Grains de Folie) avec Raphaël Freynet
15 mars: Petit Rocher, NB (Bistro Artishow) avec Raphaël Freynet
16 mars: Saint Quentin, NB (Karma Café) avec Raphaël Freynet
18 mars: Québec, QB (Studio P) avec Raphaël Freynet

Nous remercions Musicaction, Creative Saskatchewan et le Centre de la francophonie des Amériques de leur appui!

Tournée Chemin chez nous en Alberta

J’ai passé une semaine formidable en Alberta. Un gros merci à tous les hôtes pour votre accueil si chaleureux et généreux. Et à ceux qui se sont déplacés pour venir aux spectacles, quel plaisir il était pour moi de faire votre connaissance et d’échanger avec vous. Somme toute, j’ai beaucoup trippé!

Quelques Highlights Inattendus :

Lethbridge : un piano à queue pour mon premier show de la tournée – score!!
Calgary : une impressionnante collection de cafetières
Medicine Hat : Ye Olde Jar Bar. ‘nough said
Morinville : die-hard fans
Edmonton : Hot tub
Falher : souper en grosse famille.
Plamondon : atelier d’écriture de chansons avec les élèves de l’école Beauséjour

Hereux retour en SK... et c'est repartit!

Quel beau voyage à travers les montagnes au cours des deux dernières semaines. Avant notre show à Kelowna mercredi passé, Gent et moi avons visité quelques vignobles du Okanagan … et avons pris le temps pour bien savourer les vins. Awesome.

Un bref passage au Contact Ouest a été marqué par le Cercle SOCAN auquel j’ai participé avec Daniel Roa et Alpha Yaya Diallo. Mon doux! Quels musiciens incroyables. Je crois qu’on a vécu un de ces moments magiques en musique où, grâce à une écoute impeccable de chaque musicien, on a fait des jams quasi-émouvants. Quelle expérience inoubliable de partager la scène avec de si grands talents. Notamment Alpha qui a remporté plusieurs prix junos dans sa carrière. C’était un réel privilège et la musicienne « hard core » en moi a vraiment trippée.

Je dois avouer que le spectacle à Vancouver à la chocolaterie CocoaNymph est au top de ma liste des meilleurs shows… parce qu’il y avait un p'tit train de chocolats sur le piano à queue...yum!

La plus belle surprise m’attendait à Port Alberni. J’étais en plein milieu de ma prise de son quand mes cousins sont arrivés – des gens que je n’avais jamais rencontrés …moi qui ne savais même pas que j’avais de la parenté dans la région! Jim Rutherford et sa femme Jeannine m’ont remis un document de 25-pages que Jim avait compilé. C’était ma généalogie complète depuis la naissance de François Masson en 1635 à Poitou, France. Son fils, Jean Masson, était un des premiers 3000 colonisateurs de la Nouvelle France. C’est FOU! En plus, Gent et moi avons eu le temps de faire une courte randonné dans la forêt Cathedral Grove. Il venait de pleuvoir… c’était magique!

Avez-vous déjà été à Nelson?? Quel village chaleureux! On ne se sert pas la main ici… on se donne des calins. Nelson, le proprio du café Expressions où j’ai joué, dit : « I don’t shake hands – I don’t know where yours have been! ». Un homme super généreux et chaleureux.

Ça fait quelques jours que je suis de retour à Saskatoon...mais je reprends la route lundi au Manitoba avec Rosie & the Riveters. 

Gala des prix artistiques de la Lieutenant Gouverneure Général de la Saskatchewan

Salut les amis!

Mercredi dernier, j'ai eu le plaisir de passé une soirée au Gala de la Lieutenant Gouverneure Générale de la Saskatchewan. C'était une soirée de remise de prix et j'étais nommée dans la catégorie des artistes émergents. C'était vraiment une superbe soirée animée par mon ami Jeffrey Straker (qui a fait une super belle job, en passant). C'était vraiment le fun de voir autant de personnes ensemble pour célébrer les arts en Saskatchewan : artistes, politiciens, directeurs artistiques de festival ou d'organisme, des patrons des arts.... tous là pour célébrer. It was awesome!

Moi et mes parents

Moi et mes parents

Je n'ai pas reçu le prix LGAA, mais le lendemain, j'ai reçu une nouvelle nomination: Auteur-compositeur francophone de l'année aux Canadian Folk Music Awards. Je voudrais féliciter les autres artistes en nomination: Louis-Jean Cormier, Chantal Archambault, Catherine Durand et Dany Placard. Les prix seront remis lors du gala à Calgary le 10 novembre prochain.